Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 22:22

 

LES MATERMITTENTES ONT REJOINT LE COMITE DE SUIVI
Pour que la maternité et la maladie ne soient pas synonymes d'une rupture de protection sociale

La vie des salarié-e-s intermittent-e-s est caractérisée par une grande mobilité, une discontinuité des périodes d’emploi et une variation importante des taux de rémunération. Ces salarié-es ne doivent pas subir ces particularités d'emploi sans disposer de garanties sociales suffisantes pour y faire face.

En raison du caractère discontinu de nos emplois, beaucoup d’entre nous se trouvent privés du droit à l’indemnisation du congé maternité et de maladie par la CPAM. Nous pouvons de ce fait perdre nos droits au régime de l'assurance chômage*.

Nous voulons que ces réglementations discriminantes soient rediscutées et aménagées lors des négociations pour le renouvellement de l'assurance chômage de 2014 . 


Les Matermittentes et le Comité de suivi veulent que soient adoptées des règles de prise en compte des congés maladie et maternité en cohérence avec les pratiques d'emploi des salarié-e-s intermittent-e-s. Nous travaillons déjà sur une plateforme commune affirmant les principes d’une réforme viable, sur une base mutualiste, égalitaire, respectant les pratiques des salarié-e-s intermittent-e-s en instaurant notamment le principe de non-discrimination dans le domaine de la santé.


Les Matermittentes comptent sur celles et ceux du Comité de suivi qui seront présents à la table des négociations avec l'UNEDIC pour que leur combat soit entendu et leurs demandes satisfaites.


*Actuellement, le règlement général de l’assurance chômage prévoit que le congé maternité soit pris en compte à raison de 5H/Jour dans le calcul du nombres d’heures nécessaire à l’ouverture de droit uniquement si ce congé maternité a été indemnisé par la Sécurité sociale.
Néanmoins, ces indemnités journalières ne sont pas comptabilisées dans le calcul du taux d’allocation journalière de Pôle emploi. Soit le congé maternité n’a pas été indemnisé: il n’est alors pas pris en compte par Pôle emploi; soit le congé maternité a été indemnisé mais il fait mécaniquement baisser le taux d’allocation journalière. Dans les deux cas, l’arrêt maternité porte préjudice à la bénéficiaire.


Partager cet article

Repost 0
Publié par matermittente - dans Actions et comptes-rendus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Collectif Les Matermittentes (LCLM) matermittentes@gmail.com
  • Le Collectif Les Matermittentes (LCLM) matermittentes@gmail.com
  • : Le collectif regroupe des femmes à emploi discontinu qui luttent pour faire valoir leurs droits en matière de congés maternité et d'arrêts maladie. Nous luttons pour une juste application des lois et règlements par la Sécurité Sociale et Pôle emploi afin que la maternité et la maladie ne soient pas synonymes d'une rupture de protection sociale.
  • Contact