Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 11:32


Quand des chômeurs interpellent l'Unédic
Dans l’enceinte du palais de justice de Paris, des précaires dénoncent l’assurance chômage comme une « zone de non-droit ».


« Mais vous voulez nous endormir ou on va parler de la réalité maintenant? » Vendredi soir, dans la salle des Criées du tribunal de grande instance de Paris, sur l’île de la Cité, Jean-Paul Domergue, directeur juridique de l’Unedic, disserte depuis un gros quart d’heure devant l’Association française de droit du travail (AFDT) : il a refait l’histoire de la fusion ANPE-Assedic, il a défendu « l’activation des dépenses passives », justifié le recours aux opérateurs privés de placement des chômeurs pour « stimuler l’opérateur public jugé trop inefficace »… Mais dans le public, une voix non autorisée, celle de l’un des animateurs de la Coordination des intermittents d’Île-de-France (CIP-IDF), vient de l’interrompre : « La réalité, c’est quoi ? L’Unedic est une zone de non-droit : on se fait menacer, on vit dans la peur, on a les banquiers, les huissiers qui viennent chez nous, et monsieur Domergue nous endort… Mais qu’est-ce que vous croyez ? Le cauchemar ne s’arrêtera pas en nous endormant  ! »

Dans l’assistance, à l’heure où les ombres des fins de droits hante l’arrière-ban de la scène politique, d’autres se lèvent et témoignent. Certaines, des chômeuses qui ont été en congé maternité ou en congé maladie ces deux dernières années, décrivent une assurance chômage où « l’arbitraire ne constitue pas l’exception, mais l’une des modalités structurantes »  : l’administration leur a attribué une allocation, ensuite considérée comme erronée, et elle a, selon ce groupe de recalculées, décidé de récupérer « l’indu » sans notification, ni prise en compte de la quotité insaisissable, privant des centaines de chômeurs d’indemnisation pendant des mois. « Comment se fait-il que l’Unedic prélève des montants sur nos comptes sans même prendre la peine de nous avertir  ? » lance une des recalculées. Un peu plus tard, le directeur juridique de l’Unedic se contente de répondre que l’affaire ne concerne pas son organisme, « qui n’est plus opérationnel » dans le système, mais Pôle emploi. « Normalement, on ne peut pas recouvrer dans n’importe quelle condition », concède-t-il. « Vous êtes dans votre bunker et vous ne respectez pas le droit le plus élémentaire », rétorque un militant. Une plainte va être déposée à la Halde et, surtout, l’affaire sera portée prochainement devant les tribunaux compétents.

Thomas Lemahieu

 

 

 


 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par matermittentes.over-blog.com - dans ARTICLES PARUS DANS LA PRESSE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Collectif Les Matermittentes (LCLM) matermittentes@gmail.com
  • Le Collectif Les Matermittentes (LCLM) matermittentes@gmail.com
  • : Le collectif regroupe des femmes à emploi discontinu qui luttent pour faire valoir leurs droits en matière de congés maternité et d'arrêts maladie. Nous luttons pour une juste application des lois et règlements par la Sécurité Sociale et Pôle emploi afin que la maternité et la maladie ne soient pas synonymes d'une rupture de protection sociale.
  • Contact